En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

entete3.jpg

 Dans la rubrique "souvenir" il y a une nouvelle sortie en page 2. Fête de la St Jacques à Toul..

slide1 slide1 slide1 slide1 slide1 slide1
Vous êtes ici :   Accueil » Patrimoine les cloches dédiées à Saint Jacques

Patrimoine les cloches dédiées à Saint Jacques


CLOCHES DEDIEES A SAINT-JACQUES-le-MAJEUR
 
La cloche est l’un des plus vieux instruments sonores que nous connaissions, elle est née probablement il y a plusieurs millénaires, elle rythme la vie quotidienne tant profane : indication des heures glas, tocsin… que sacrée : matines, angélus, messe, vêpres, mariage, baptême, enterrement. A son « inauguration » d’une cloche d’église une cérémonie religieuse lui est consacrée, appelée baptême ou bénédiction ou consécration. Elle reçoit le nom d’un saint, voire de plusieurs. Elle a parrain et marraine (parfois plusieurs). La Révolution, les deux guerres mondiales ont détruits de très, très nombreuses cloches (environ 100 000) pour être fondues…
 
Les cloches dédiées à saint Jacques-le-Majeur n’ont rien à voir avec le pèlerinage, ni avec un quelconque chemin de Saint-Jacques.
 
En Alsace nous trouvons les cloches dédiées et datées à l’apôtre :
Artzenheim : vers 1757
Bruebach : datée de 1418
Colmar : à Saint-Martin (Bettklocke) de 1573 confisquée par la Révolution.
Courtavon : sur les quatre cloches (dont une à saint Jacques) deux furent réquisitionnées en 1916.
Elsenheim : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1925
Feldbach : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1923
Grandfontaine : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1924
Heiteren : après réquisition par les nazis nouvelle en 1948
Knoeringue : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1926
Lochwiller : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1922
Osthoffen : après confiscation par la Révolution, nouvelle en 1789 avec une représentation de l’apôtre sur la cloche. Riedseltz : l’ancienne a disparu en 1858, une nouvelle en 1895.
Schwobsheim : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1924
Thann : dans le couvent des Franciscains en 1610 a disparu à sa fermeture par la Révolution en 1791.
Thanvillé : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1925
Walbach : après réquisition par les nazis nouvelle en 1948
Weiterswiller : n’existait plus en 1733
Wickerswihr : après réquisition en 1916/17 nouvelle en 1922
Nous remercions particulièrement monsieur
Schlaefli, bibliothécaire du Grand Séminaire de Strasbourg pour ces renseignements. .
  telechargement_160x55.jpg
 

Les Amis de Saint-Jacques en Alsace
1 rue de la Chaîne 67140 Andlau 06 71 58 17 02 Courriel : contact@saint-jacques-alsace.org – Site Internet : https://saint-jacques-alsace.org
Texte : Bernard DENNER

Date de création : 2021/06/02 # 16:32
Page lue 189 fois