entete6.jpg

  

Prochaine sortie le 9 juin au départ de Reinhardsmunster (67440), voir sur notre site: programme des sorties.
 
§slide9 §slide9 §slide9 §slide9 §slide9
Texte à méditer :  
  
"L'amitié sans confiance, c'est une fleur sans parfum."
  
  
  
Laure Conan

Photos - Sorties 2023 : 2023-12-10 sortie autour d'Eschau

2023-12-10 sortie autour d'Eschau(32 photos)
Balade autour d’Eschau 10 décembre 2023
 
Nous étions 11 pèlerins et deux chiens à croire aux éclaircies en ce matin humide de décembre. Et Saint Jacques était là…
La plupart ignoraient tout de la petite bourgade d’Eschau, actuellement quasi cité dortoir aux portes de Strasbourg , où les fermes sont devenues très rares.
Et pourtant, le passé de cette « île aux frênes » (tel est le sens du nom « Aschowa »)est tout autre: c’est dans cette île perdue au milieu d’un marécage à la merci des inondations du Rhin qu’un neveu de la future sainte Odile, Remi (futur évêque), aidé par deux de ses petites-nièces, Adala et Rodune, décida en 770 de fonder une abbaye dédiée à Sainte Sophie et ses filles, Foi, Espérance et Charité, et une église dédiée, elle, à Notre-Dame et Saint Trophime (évêque d’Arles). La présence des reliques des saintes fit naître un pèlerinage très important, et pendant 5 siècles les bénédictines eurent à cœur d’héberger et soigner les pèlerins dans leur hôpital, avec les plantes de leur jardin.
 
 
Les aléas de l’histoire firent que l’abbaye et l’église, saccagées au IXe siècle, durent être reconstruites en 996 par l’évêque Widerhold.
Actuellement, de l’abbaye il ne reste que des parties exposées au musée de l’Œuvre Notre-Dame à Strasbourg, le jardin monastique est repris par une association, l’abbatiale est régulièrement entretenue et restaurée, depuis 1987 le clocheton provisoire sur le toit a été remplacé par un campanile moderne, construit à 80m de l’église et en 1996 on a pu fêter solennellement le millénaire de la reconstruction de l’abbatiale. Le culte de Sainte Sophie perdure, des pèlerins orthodoxes viennent encore la célébrer.
 
 
Après la visite de l’abbatiale, nous gagnons joyeusement les champs puis la forêt par la rue du couvent (souvenir du passé…) et longeons la Petite Ill, dans un cadre dont le charme bucolique arrive à nous faire oublier un peu les efforts nécessaires pour ne pas glisser dans la boue! Dépassant « les 7 Sources », où affleure la nappe phréatique, nous continuons vers l’abri des Chasseurs d’Ichtratzheim qui nous permettra de reprendre des forces autour d’une belle table de pique-nique. L’après-midi, nous quitterons le sentier forestier pour rejoindre à travers champs l’Ill puis le canal d’alimentation de l’Ill.
 
Ce canal, comme nous l’explique Jean-Philippe, amène l’eau du Rhin dans l’Ill vers l’usine d’électricité d’Eschau, en passant sous le canal du Rhône au Rhin que nous franchissons à l’écluse pour arriver à la paisible chapelle Notre-Dame du Chêne, érigée au XVe siècle par Adam Zorn à la suite d’une promesse faite à son départ pour la croisade. Le retour se fera par la piste cyclable qui longe le canal du Rhône au Rhin, et c’est autour d’une table avec des bredele, un verre de vin chaud à la main que nous entonnerons « l’ Ultreïa » avant de nous séparer jusqu’à l’année nouvelle. Merci à Saint Jacques de nous avoir épargné la pluie et le froid, et merci à tous les participants!

(Galerie vue 1768 fois)

Nouveautés du site