En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés. Mentions légales.

entete6.jpg

Notre prochaine sortie aura lieu le 18 Septembre 2022, rendez vous à l'église de Dieffenthal. Voir le programme des sorties afin de prévenir votre guide du jour. Voir l'agenda.

§slide10 §slide10 §slide10 §slide10 §slide10
Vous êtes ici :   Accueil » Photos
    Imprimer la page...

Photos

Déplier Fermer  Sorties 2022
18 participants se sont retrouvés chez Liliane et Jean-Jacques (guide du jour) à Volgelsheim pour une marche de 20 kms
A notre arrivée, nous avons eu un accueil chaleureux : café, thé et cake ! Merci Liliane.
Départ à 9H30 : nous avons marché à travers champs direction Biesheim sous de belles rafales de vent, puis longé des différents canaux (de liaison, d’irrigation) sur des sentiers bien entretenus. Jean-Jacques nous a donné toutes les explications quant à l’histoire de ces divers canaux. Des cygnes, des canards, des oies et ragondins se côtoyaient le long de la berge.
Après plusieurs kilomètres parcourus, nous avons atteint le petit port de Kunheim. Tables et bancs nous ont permis de nous installer confortablement pour un pique-nique bien mérité. Un apéritif offert par Bernard et Jean-Jacques ainsi que quelques chants ont apporté une ambiance conviviale et de franche rigolade.
Après le repas, nous sommes repartis le long du canal du Rhône au Rhin sur un chemin de halage dans une végétation un peu plus sauvage –direction Neuf-Brisach.
Après avoir traversé le canal en empruntant une passerelle, nous nous sommes retrouvés à proximité de champs et de jardins, les Vosges en toile de fond. Un peu plus loin, notre guide nous a montré l’ancien port de déchargement des pierres pour la construction des fortifications de Neuf-Brisach.
Enfin, nous sommes arrivés devant les remparts de Vauban à la hauteur de la porte de Strasbourg où passe le chemin de St Jacques de Compostelle venant d’Allemagne. Après avoir parcouru environ 2,5 kms entre les fortifications en profitant de différentes expositions d’art urbain, nous avons cheminé tranquillement jusqu’à la gare du train touristique avant d’arriver à Volgelsheim vers 16H15.
Ce fût une belle journée de partages, de rencontres et une bonne mise en jambe.
Merci à toutes et tous. A bientôt sur d’autres sorties ..
   
ULTREIA !

...
(Galerie vue 1336 fois)
Balade entre Francs-Comtois et Alsaciens
Bien que ne faisant pas partie de la même région administrative, les liens sont forts entre nos deux associations et nombreuses sont les manifestations qui le prouvent !
En voilà une nouvelle, la belle marche sur les frontières entre l’Alsace et le Territoire de Belfort : 28 marcheurs avec plus de Francs-Comtois que d’Alsaciens se sont donnés rendez vous sur le Mont de Gildwiller.
La pluie du matin a cessé au moment de notre rencontre, pour faire place tout d’abord à un soleil timide, puis de plus en plus chaud au cours de la journée, premier jour du Printemps 2022 !
Evelyne entonne le chant “ Ultreia ” que nous reprenons en chœur et qui marque le départ de notre journée commune.
Nous nous mettons en route, en suivant nos guides René Michaux et Bernard Freyburger,  en empruntant la forte descente du  Chemin de Croix monumental réalisé par le céramiste Léon Elchinger, père de l’ancien Évêque de Strasbourg, Léon Arthur Elchinger. Nous savons que nous devrons refaire le chemin, le soir,  en montant, pour terminer notre balade, et savourons d’autant plus la descente.
Direction Guevenhatten à travers les champs labourés, avec une première pause que Bernard qualifie de “ pause banane ” juste avant l’entrée du village et sa chapelle Sainte-Appoline dont le vitrail central représente la sainte tenant la palme des martyrs et les tenailles de son supplice.
L’étape suivante nous mène à Saint-Cosme : son église,  qu’il faut atteindre par un escalier étroit et pentu, était à l’origine une tour de défense  construite sur ce promontoire  de 387 mètres, dominant la plaine. Puis elle s’est transformée petit à petit en église, avec son cimetière séparant les tombes « normales » de celles « des pendus »  destinées aux infidèles et non repentis !
Nous rejoignons Bellemagny, son monastère et ses sœurs  que nous ne verrons pas car elles ont fêté la veille les vœux d’une des leurs et sont réunies ce jour.
Par contre, le maire du village, nous a réservé la salle communale, située juste en face du monastère, pour nous permettre de pique-niquer au sec et au chaud : merci à lui !
L’ambiance est très sympa, attisée par le muscat que Bernard verse dans nos verres… et que nous apprécions pour accompagner les repas tirés du sac. Gilbert fait circuler une petite prune « dont vous nous donnerez des nouvelles » pour terminer de faire monter l’ambiance et permettre à Evelyne de nous faire chanter à nouveau, une chanson composée par elle-même et Marie, ayant pour thème « les Alsaciens » et complétée  par la mention des « Francs-Comtois ».
Il faut songer à prendre le chemin du retour, non sans oublier de donner un coup de balai pour laisser les lieux comme nous les avons trouvés, et nous filons en direction de Bretten, puis de la Croix de Saint-Eloi entourée de 6 magnifiques tilleuls de plus de 20  mètres de haut.
Nous longeons les bois dont les parterres sont tapissés  d’anémones des bois, et arrivons à Sternenberg, village sans église, mais avec un Jardin des Souvenirs très original avec les noms des défunts gravés sur des cœurs suspendus à un arbre métallique.
Le chemin traverse maintenant les champs où les pieds de colza commencent à grandir pour donner des fleurs jaunes si caractéristiques, avant de rejoindre Hecken et son oratoire rénové situé le long de la petite route, puis Gidwiller.
Ca y est, on remonte le Chemin de Croix, en soufflant un peu, ce qui nous permet d’admirer les stations, puis l’église du Mont, qui mérite bien son nom.
La légende  dit que les habitants du village voulaient  construire l’église dans le vallon, mais que par trois fois, au matin, les ouvriers retrouvaient leurs outils sur le Mont. Ils en ont conclu que c’était la volonté de Dieu et construisirent l’église sur le Mont.
 Cette église, visible à plusieurs kilomètres depuis la plaine, devint un lieu de pèlerinage, surtout après la mort de Saint-Morand qui y venait tous les vendredis pour s’y  recueillir, avant de se désaltérer et se reposer à la source portant maintenant son nom, située à 300 mètres en contrebas de l’église.
Une statue de Saint-Morand se trouve sur les lieux de cette source.
S’en suit, entre nous, un petit concours de vitesse pour remonter la pente qui rejoint la source au chemin, concours largement gagné par Hippy, la chienne de Liliane et Jean-Jacques, avant de nous séparer après 19 km de marche, de bavardages , et de joie partagée.
Claude Hatterer

Une virée au coeur du Parc Régional des Vosges du Nord, dans un cadre de verdure idyllique où opère le charme discret mais typique de maisons à colombages et corps de ferme. Cette sortie a été organisé par M. Paul Klee et 9 personnes y ont participé.
  42_sentier.jpg
Lampertsloch, village de l'Outre Forêt, est blotti au pied du massif du Hochwald. La commune présente la particularité d'être scindée géographiquement sur deux sites : d'une part le village lui-même, adossé aux pentes d'une colline, d'autre part la Cité Le Bel, née des activités de l'industrie pétrolière. Le village est entouré d'un décor de verdure remarquable avec ses vergers, ses champs et son vaste domaine forestier où culmine le Soultzerkopf à 480 mètres d'altitude. Ce belvédère offre un magnifique panorama, allant de la Forêt Noire aux flancs des Vosges du Sud en passant par la plaine d'Alsace.
Le Liebfrauenberg
L'histoire du lieu est passionnante. Elle commence par une légende. Un jour, un berger découvre dans le tronc creux d'un chêne la statue d'une Vierge. Le lieu fut bien vite réputé et les pèlerins affluèrent de loin pour voir la statue miraculeuse, la Vierge enchâssée dans le tronc. Plus tard, les seigneurs du lieu décidèrent de construire une chapelle, complétée ultérieurement par une tour-clocher achevée vers 1383.
La situation restera longtemps ainsi jusqu'au jour où l'Eglise de la confession d'Augsbourg put enfin racheter le domaine et lui rendre sa vocation de lieu spirituel.
Lampeschloch

Lampertsloch signifierait "Le creux des Lombards" ou "le creux de Lambert" avec le terme allemand LOCH sigifiant "trou" ou "creux". La forme de 1734, Vallis sancti Lamperti, laisse envisager le nom d'origine chrétienne d'un lieu dédié à Saint Lambert. Dans ce cas le suffixe LOCH pourrait ne pas avoir de rapport avec le trou, mais ressortir au latin "locus" LIEU et en particulier lieu sacré.
01_liebfrauenberg01.jpg
Ancien site fortifié de l’age du Fer
Les premières traces d'occupation humaine datent de la période pré-historique avec lesenceintes fortifiées du Kastelring et du Keltenring.
Ces lieux séparés de Lampertsloch, sont les vestiges d'un système de remparts de pierre.


Kastelring ( enceinte préhistorique )
Le Kastelring (perché à 431m d'altitude) est une enceinte défensive fortifiée protohistorique. Elle se trouve à proximité du Col de Wiep, un important carrefour connu de nos plus lointains ancêtres
Le "Kastelring" site ”celtique”, et peut-être romain, formé d'une levée de terre, d'un amas de rochers et d'un fossé. Il a sans doute servi de fortification et de refuge aux habitants des environs.

Ce mur de forme elliptique de 100 et 400 m de coté dominait la région au dessus du village de Lampertsloch. L'enceinte servit de refuge, puis de « carrière » pour les habitations des villages alentours ! Actuellement on distingue encore un mur avec par endroits de gros blocs grossièrement taillés. La partie la plus impressionnante se trouve au sud-ouest.La zone est maintenant entièrement boisée.
Arzkutte
En poursuivant encore sur 500 mètres, une "carrière d'ocre" ou de minerai de fer (Arzkutte), qui fut exploitée du 16e siècle au début du 20e s.


(Galerie vue 1115 fois)

Sortie du Val de Pâtre le 24 Avril 2022

Amis de Saint Jacques Alsace.
A 9h, avec mon neveu Nicolas, sous sommes au rendez-vous, à la chapelle du Schaefertal, sur les hauteurs de Soultzmatt. Au bout d’une vingtaine de minutes, nous nous val_de_patre_01.jpgretrouvons à quinze randonneurs, etc’est sous un ciel menaçant que nous prenons le chemin en direction de Thannwille.
Mais comme dit le dicton, pluie du matin n’arrête pas le pèlerin ! finalement, durant la matinée, nous passerons entre les gouttes. Certain d’entre nous prennent le mort aux dents, normal, ça descend ! qu’à cela ne tienne, des pauses ça et là permettent au groupe de se ressouder.

Au bout de quelque temps, nous débouchons de la forêt, pour découvrir les prairies, Wintzfelden et Osenbach, en un mot, le cirque du fond de la vallée de Soultzmatt.
 
 
Après cette mise en jambe, nous abordons la montée par le chemin des mines de fer.
val_de_patre_02.jpg               val_de_patre_03.jpg
Petit arrêt devant une cabane de chasseur, un chti coup à boire, une barre céréale ou un fruit, et c’est reparti pour un dernier crapahute. Enfin, à travers la frondaison, on aperçoit Richard, des amis de Schwarzenthann, et derrière lui, le dais qui nous protégera de la pluie. Il était temps, à peine à l’abris que la pluie se mit à tomber !
Richard nous fit un exposé sur l’abbaye de Schwarzenthann, ainsi que sur le codex « Guta-Sintram ». Ce livre, dont l’original rédigé en 1154, d’une part par la chanoinesse Guta pour les textes, et le chanoine Sintram de l’abbaye de Marbach pour les enluminures, est actuellement conservé au grand séminaire de Strasbourg.
val_de_patre_06.jpg             val_de_patre_08.jpg
Richard parti, nous passons à l’apéro et au repas tiré du sac. Moment convivial d’échange, sur l’abbaye, sur le chemin de chacun, bref, sympa ! un bonheur n’arrivant jamais seul, à l’instant de recharger les sacs sur nos épaules, la pluie s’arrêta !
Puis direction Wintzfelden, son clocher, et le lapidarium, où ont été transféré les pierres tombales et le sarcophage découvert sur le site en 1969.
val_de_patre_16.jpg
Tiens, un jacquet médiéval !...
val_de_patre_12.jpg
Allez zou, reste encore du chemin ! nous traversons Wintzfelden, passons le Ritzenthal, montons à travers les vignes sur les hauteurs d’Osenbach, puis nous coupval_de_patre_14.jpgons la route (de Wintzfelden à Osenbach) vers le « thàlàcker ». Arrivé au lieudit Hàgamehl, nous empruntons le chemin qui passe au-dessus des sources de Soultzmatt. Au débouché de celui-ci, une petite chapelle ou plutôt oratoire, dédiée à Ste Lucie. C’est là que nous retrouvons le chemin de St Jacques. Une petite montée, un chemin de croix, et nous voici arrivés à la chapelle Ste Marie, au Schaefertal.
   
  
  
 
 
  
  
  
Photo de groupe avant de se séparer. Claude Hatterer en profite pour faire le point sur les départs des mois à venir. Surprenant, mais beaucoup de participants vont prochainement prendre différents chemins de St Jacques, qui de chez soit ou du Puy en Velay, voire d’ailleurs !


val_de_patre_15.jpg

drapeau_français.jpg

Sur le chemin de la spiritualité celtique

C'est sous cette devise que s'est déroulé le pèlerinage du samedi 15 mai 2022 organisé par l'association du chemin de Saint-Jacques du Himmelreich.
Sept membres des Amis de St-Jacques en Alsace ont répondu à l'invitation par un temps magnifique et se sont mêlés à la vingtaine de participants. Nous avons d'abord fait un pèlerinage de la gare de Fribourg-Wiehre à l'Annakirche. Là, on nous a introduit de manière compétente à la spiritualité celtique. Dans la vision druidique et celtique du monde, les rivières, les arbres et les collines étaient considérés comme divins et sacrés. Les premiers chrétiens et chrétiennes d'Irlande n'ont pas éradiqué cette religion druidique, ils l'ont "baptisée", intégrée au christianisme. Les rivières et les arbres n'étaient plus considérés comme des divinités, mais comme des créations merveilleuses de Dieu. Ils avaient commencé à voir Dieu en toutes choses, à l'expérimenter dans sa création.
La mutation de trois déesses celtes en saintes femmes, Catherine, Marguerite et Barbara, a été très intéressante pour moi. Plus tard, dans le cadre de la masculinisation de l'Église, on leur a opposé les trois rois mages Kaspar, Melchior et Balthasar.
Pour l'arrêt suivant, nous sommes montés à la chapelle de Lorette, où nous attendaient d'autres aperçus intéressants sur le christianisme celtique. Nous avons fait la connaissance des missionnaires irlandais Gallus, Colomban et Otmar, qui ont apporté le christianisme dans notre région.
Le chemin de Saint-Jacques de Himmelreich nous a conduits à travers des localités et des vignobles jusqu'à un petit bois pour la pause de midi. Là, nous avons été gâtés avec du vin du Markgräfler Land et des bretzels.
En passant par Ebringen, nous nous sommes rendus à Schallstadt, où nous avons fêté nos adieux dans un restaurant en plein air.
Nous avons pris le train pour retourner à Fribourg. Là, une nouvelle marche nous attendait toutefois pour rejoindre nos voitures à Wiehre, car le centre-ville était fermé au train en raison d'une manifestation.
Un grand merci aux amis de Himmelreich pour cette randonnée pèlerine réussie, avec des impulsions et des rencontres intéressantes.
  
drapeau_allemand.jpg

Auf dem Weg der keltischen Spiritualität

Unter diesem Motto stand das Samstagspilgern am 15. Mai 2022 des Fördervereins Himmelreich-Jakobusweg.

Sieben Mitglieder der Amis de St.-Jacques en Alsace waren bei herrlichem Wetter der Einladung gefolgt und mischten sich unter die ca. 20 TeilnehmerInnen. Zunächst pilgerten wir vom Bahnhof Freiburg-Wiehre zur Annakirche. Dort wurden wir fachkundi in die keltische Spiritualität eingeführt. In der druidisch-keltischen Weltsicht galten die Flüsse, die Bäume, die Hügel als göttlich und heilig. Die ersten Christen und Christinnen in Irland haben diese druidische Religion nicht ausgerottet, sie haben sie „getauft“, ins Christentum integriert. Die Flüsse und Bäume galten nicht mehr als Gottheiten, sondern als wunderbare Schöpfung Gottes. Sie hatten begonnen, Gott in allen Dingen zu sehen, ihn in seiner Schöpfung zu erfahren.

Sehr interessant war für mich die Mutation von drei keltischen Göttinnen zu den heiligen Frauen Katharina, Margarethe und Barbara. Später im Zuge der Vermännlichung der Kirche wurden die drei hl. Könige Kaspar, Melchior und Balthasar entgegengesetzt.

Zum nächsten Halt stiegen wir zur Lorettokapelle auf, wo uns weitere interessante Einblicke in das keltische Christentum erwarteten. Wir lernten die irischen Missionare Gallus, Kolumbian und Otmar kennen, die das Christentum in unsere Gegend brachten.

Der Himmelreich-Jakobusweg führte uns durch Ortschaften und Weinberge in ein Wäldchen zur Mittagsrast. Hier wurden wir mit Markgräfler Wein und Brezeln verwöhnt.

Über Ebringen wanderten wir nach Schallstadt, wo in einer Gartenwirtschaft Abschied gefeiert wurde.

Mit dem Zug ging es zurück nach Freiburg. Dort erwartete uns allerdings ein weiterer Fußmarsch zu unseren Autos in Wiehre, da wegen einer Demonstration die Innenstadt für die Bahn gesperrt war.

Vielen Dank den Freunden aus Himmelreich für diese gelungene Pilgerwanderung mit interessanten Impulsen und Begegnungen.

  
Angelika Wetzler
Merci à Sophie, à peine rentrée de son périple sur le chemin de Compostelle avec Marie, de s’être gentillement proposée pour la rédaction de ce compte rendu de sortie.
Dimanche 12 juin 2022, 9h30, 10 randonneurs étaient au rendez-vous de la sortie mensuelle de l'association devant la mairie de Rammersmatt. Tous étaient prêts pour une journée de marche au cœur de la forêt.
Dès le début, le contexte est posé par un premier raidillon, le groupe monte dans un ambiance conviviale, les décibels créés par nos échanges seront rapidement inversement proportionnels au dénivelé de ce début de matinée, évènement qui ne tardera pas à se répéter tout au long des 534 mètres de dénivelés que nous traversons lors de cette journée.
Nous arrivons au Hochburg, de la terrasse du chalet en rondin qui sera le lieu idéal pour la  désormais  traditionnelle "pause banane", nous découvrons l'immensité de la plaine d'Alsace, de la forêt noire, jusqu'au Alpes. Nous distinguons  au loin leurs sommets blancs, encore enneigés, qui se confondent à quelques nuages moutonneux.
006a_chalet_club_vosgien.jpg
Le groupe reprend la route par le chemin du Hundsruck, il marque un temps d'arrêt devant "la vierge des bûcherons" qui trône en lisière du chemin. Une vierge minimaliste, sculptée dans un rondin de bois et  abritée par un chalet.
La balade nous entraîne vers le sommet et son monument commémoratif que seuls les plus courageux iront admirer.
Encore un belle montée, et  les estomacs commencent à se manifester; le groupe se pose pour la  pause méridienne, la convivialité s'installent "à table" entre  le vin blanc et les cerises du jardin partagés. Un bon moment pour les randonneurs, un temps où les échanges vont bon train  en plus d'être gourmands.
Barbara a perdu ses lunettes ce matin, elle n'a cependant pas perdu son entrain et guide des randonneurs qui cherchent leur chemin, elle connaît particulièrement bien ce sentier !
Il est temps de repartir, il fait chaud et l'après repas sera immédiatement suivi d'une descente en pente forte sur un chemin sec et caillouteux. on entend les pieds glissés dans la terre, les cailloux roulés sous les chaussures, tout le monde est concentré !
S'en suivra un temps au cœur de la forêt, nous passons auprès d'une ferme auberge qui semble bondée de visiteurs plus gourmands que marcheurs au vu du nombre de véhicules garés à proximité !  Nous nous réjo038_groupe.jpguissons de notre mode de déplacement du jour et nous continuons notre chemin en direction de Bourbach le Haut. Nous traversons ce village perché au cœur de la montagne, avec ses magnifiques demeures et ses vues sublimes.
Il est maintenant temps d'engager la dernière partie de notre périple, une dernière mais longue montée, la fatigue et des douleurs se font sentir, le groupe ralenti, la fin est proche et la perspective d'un verre frais partagé au café du village redonne de la vigueur à tous. Imaginez notre déception lorsqu'à notre arrivée devant l'établissement, le groupe trouve porte close !
Nous nous retrouverons plus bas dans la vallée pour partager ce verre de l'amitié.
Une belle randonnée d'environ 16 km qui s'achève en fin d'après-midi avec la perspective de la prochaine sortie à venir.
Ultreïa

...
(Galerie vue 454 fois)
Déplier Fermer  Sorties 2021
Photos ont été réalisées par notre ami Bernard Freyburger lors de la célébration de la Saint-Jacques à Toul











...
(Galerie vue 2598 fois)
Photos prises par notre ami Jean Paul Studer lors de la pose d'une coquille de St Jacques sur le chemin des étoiles à Wattwiller le 17 Octobre 2021.









(Galerie vue 2598 fois)
Déplier Fermer  Sorties 2020
Déplier Fermer  Sorties 2019
Translation de la statue de Sainte Birgirde de Kildar
Translation de la statue de Ste-Brigide de Kildare du village de La Wantzenau à celui de Kilstett

Visite guidée de Strasbourg

Translation de la statue Sainte Brigide de Kildare du village la Wantzenau à celui de Kilstett, organisée par Bernard

Marche avec les Franc comtois
Nous étions, Alsaciens et Franc-Comtois 50 marcheurs.
Déjeuner en commun préparé par les soeurs
Visite en Bourgogne
Tout le groupe des participants
Visite guidée des Hospices de Beaune
De la Chapelle Saint Sébastien aux Châteaux du Bernstein et de l'Ortenbourg
Guide Jean Pierre des sentiers du CVO
Pélerinage en Rhénanie Palatinat du 25 au 28 Juillet 2019
Au Disibodenberg, ruines de l’abbaye où vécut pendant 39 ans la religieuse Hidegarde de Bingen
1er hébergement à Duchroth
Le grill balançoire pour griller la viande du dîner
Improvisation de la chorale franco-allemande
Allemands, Polonais et Français devant l’église de Duchroth
Sur le chemin de Hildegarde et de Saint-Jacques
Enfin un chemin ombragé
Le groupe des Alsaciens incomplet
Mémorial de l’amitié franco-allemande signée par le chancelier Konrad Adenauer et le président Charles de Gaulle à Bad Kreuznach

Autour de Katzentahl

  

Autour de Katzentahl avec notre guide Rosita

Col du Wettstein

  

Notre guide Paul nous a mené au Col du Wettstein

Un peu de montée 

L'heure du  pique nique 

Pose d'une plaquette à Bellemagny

Pose commune avec nos amis franc-comtois d’une plaquette à l’entée du couvent de Bellemagny, dernière commune alsacienne avant la Franche-Comté

Discours des officiels

La plaquette pas encore dévoillée

Notre plaquette

Animation musicale

Détente

Déplier Fermer  Sorties 2018
Exposition celtique à l'église Saints Nazaire et Celse à Gambsheimbiggrin
Exposition celtique : influence des moines irlandais Colomban et Schumann

Marche sur l'ancienne frontière 68-90